Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 00:01

  (Récits et légendes)
           

 

 Mamigoz raconte : Dis ! Madame, pourquoi……………..

Il y a peu de temps, je baladais mes deux petits chiens autour du lac près de la maison. Le ciel d’un bleu parfait, la douceur ambiante, tout me poussait à sortir en cette fin septembre.

Après un été un peu bancal, enfin une journée où le moindre plaisir prenait un goût de bonbon rose. Ni une, ni deux : je lançais à la cantonade : « Les chiens …Sortir ! ». De suite, les deux déboulent.

L’un mal réveillé, l’autre ébouriffé.

Après quelques aboiements et pas mal de léchouilles, je me retrouvais tel un mucher moyen…une laisse dans chaque mains, traînée pas deux mini-chiens dérapant sur les graviers de l’allée, plus pressés de sortir qu’un diable de sa boite.

Habituée à faire ce parcours, passé le petit pont, je lâche les petits.

Ils gambadent, le nez scotché à la pelouse.

Mais chose inhabituelle, tout là-bas, de l’autre côté, une petite forme, vaguement bleue ….noire, avec une pointe de rouge….

Ma première réaction : méfiance.

Je rappelle les petits, les attache… Cherche mes lunettes.

Le flou artistique se dissipe.

C’est un gamin ! ….

Mais que fait-il donc assis sur la pelouse ?

Rassurée, je détache les  bouts de chiens,

ils gambadent à nouveau.

Je continue ma balade, tout en gardant un œil attentif sur ce gamin.

Visiblement, il n’a pas à sa place ici, à cette heure précise.

Mais plus je m’approche, plus son visage me devient familier.

Encore quelques mètres….

Mais oui ….C’est bien le petit Julien !

Julien qui le mercredi se promenait avec sa Mamy, il y a encore peu de temps….C’était avant !

Mais quelque chose ne va pas. Il est assis recroquevillé sur lui-même, les bras entourant ses genoux, le menton posé dessus, les yeux dans le vague, il regarde fixement l’eau à peine frémissante.

-      Salut poussin !

Sans même me voir, il regarde juste par terre.

-      Salut les chiens !  

Vraiment pas bien le gamin ! Sans le brusquer, je m’assieds sur un banc, à quelques mètres. Il repose le menton sur ses genoux. Je regarde, curieuse, ce lac qui l’hypnotise……… Je n’avais jamais pris le temps de l’observer de si près. C’est drôle ce courant qui le traverse au milieu, faisant pencher légèrement les quelques nénuphars. Mais je suis sortie de mes pensées par Julien.

-      Dis, tu es une Mamy, toi ?

Inutile de le cacher, mes cheveux blancs en disent longs.

-      Oui !

Il reprend aussitôt. :

-      Je te reconnais avec tes chiens, tu parlais souvent avec ma mamy ! ….

Il replonge dans son silence.

Mais c’est vrai, il y a bien 6 mois, que je ne revoie plus cette frêle et très élégante dame, promenant son caniche. Nous parlions quelque fois de ces quelques riens qui meublent les conversations.

De la pluie ou du beau temps, de nos chiens….bonjour, bonsoir ! Juste un petit signe de la main, lorsque nous n’étions pas assez proches. Et puis…mes problèmes de santé, plus de promenades…

 

Et en cette fin septembre, je reviens. Tout est calme.

C’est déjà un peu l’automne, et il n’y a que Julien.

Julien, triste.

Julien qui m’a dit :   tu connaissais ma Mamy !

Pourquoi ce passé ?

Et tout à coup, je commence à comprendre….

Cette idée me rend mal à l’aise. Je revoie cette dame un peu pâle, toujours tirée à quatre épingles, marchant à petits pas pressés...au brushing si parfait !....Trop parfait !

J’ai raté un épisode, préoccupée par mes propres problèmes de santé, j’ai oublié que le monde continuait à tourner.

Je n’ose poser des questions, Julien garde le silence.

J’ai envie de me lever et de partir, mais je reste là, impossible de fuir. J’attends qu’il parle, qu’il se libère de ce poids.

Un long moment encore et le gamin s’approche, s’assoie près de moi, toujours silencieux. Je cherche une phrase qui servirait de déclic, un mot pour ouvrir le dialogue…Mais rien ! Je ne trouve pas. Alors, comme lui, je regarde fixement l’eau .

Intrigués de voir le gamin près de moi, les deux chiens déboulent vivement. Julien se penche pour les caresser, il sourit enfin.

 -     Ils sont marrants tes chiens !

-        Ils sont gentils aussi !

Julien perd son sourire, se redresse, se colle au dossier du banc

Ma mamy aussi était gentille ! Tu la connaissais ?

-        Oui….Un peu !

 

-      Eh ben…Tu la verras plus parce qu’elle est morte…complètement morte !

Ce «  complètement morte » presque crié, me fait mal. Je n’ose le regarder, j’ai les larmes aux yeux. Julien continue à parler, il se libère enfin de tout ce poids.

-      Elle était drôlement malade…tellement qu’elle a perdu tous ses cheveux ! Moi, je l’aimais beaucoup ma mamy et maman dit que je ne la reverrai plus jamais…C’est vrai ça…Tu crois !

J’ai la gorge si serrée que je ne peux dire un mot. J’essaie d’avaler ma salive…. La cicatrice de mon opération me rappelle à l’ordre, machinalement comme pour la détendre, je passe la main dessus…. Julien me regarde faire.

-     Oh ! Dis donc…Qu’est que t’as eu ?

J’ai été opérée il y a trois ans !

-     De quoi ?

Là, j’hésite à répondre….

-     J’étais malade…. comme ta mamy.

-      Alors, pourquoi t’es pas morte, toi ?

Je ressens aussi cette injustice face à ce petit bonhomme.

C’est vrai «  pourquoi » ? Pourquoi elle et pas moi ?

-     Je ne sais pas, Julien, je ne sais pas !

-     C’est pas juste, alors !

Nous fixons à nouveau le lac en silence.

Ce silence devient de plus en plus pesant.

Je ne sais plus depuis combien de temps nous sommes là, tous les deux, lorsque Julien me dit d’une drôle de petite voix.

-     C’est bête, que je ne verrai plus jamais ma mamy !

Et là, je ne peux m’empêcher de passer mon bras autour de ses épaules :

-     La voir non…ça c’est plus possible…Mais la retrouver, ça tu peux !

Julien me regarde

-       Tu crois,....... et je fais quoi ?

-      C’est simple ! D’abord tu vas rentrer chez toi, tes parents doivent s’inquiéter. Ce soir lorsque tu seras dans ta chambre, tu regarderas par la fenêtre, et tu te choisiras une étoile. Une belle étoile, la plus brillante de toutes les étoiles. Ta mamy est là-bas. Tu la reconnaitras facilement c’est justement celle que ton cœur aura choisi. Et tu pourras lui parler, elle t’entendra.

Il me regarde, ses yeux tout d’abord incrédules, s’écarquillent et une petite lueur les anime peu à peu.

-      Tu crois que les mamys qui sont mortes habitent les étoiles ?

-     Bien sûr…où veux-tu qu’elles aillent ? De là-haut, elles voient tout et entendent tout !

D’un bond, il se retrouve debout, souriant, il me prend par le cou :

-      T’es une chouette de mamy, toi…

Puis il s’éloigne, s’arrête, se retourne…revient.

-       Tu viens demain… ? Je te raconterai ce que ma mamy me dira !

Il repart, revient encore :

-      Tu crois que ma  Mamy est déjà arrivée sur son étoile !

-      Oui ! J’en suis certaine….ça va plus vite qu’en fusée, tu sais !

 Cette fois il repart en courant. Au bout de l’allée, il s’arrête, se retourne et dans un grand signe de la main, me crie :

-     A demain ! Tu viendras ?

-     Oui, promis !

-     A demain alors !

 

 Je me lève et rentre doucement………

-     Pourvu que le ciel soit clair ce soir !

                                       Yvonne Delisle
     

     

Partager cet article
Repost0

commentaires

cathe 23/10/2008 21:45

Sans commantaires.Juste une grosse boule là .....Bisous et merciCathe

MAMINOU - LE P'TIT MONDE DE MAMINOU 23/10/2008 12:07

Il est midi, et le brouillard vient de tomber entre mes yeux et mon écranBises Soazic, il y a biensouvent une part de réel dans ce que l'on raconte ,n'est ce pas ???MAMINOU

Alexandrine 23/10/2008 08:56

J'espère que Julien a trouvé son étoile . Dis nous le vite.Bizzzzzz

chticaillou 20/10/2008 11:42

Je n'ai lu ton texte qu'hier soir très tard ; trop émue pour mettre un commentaire...J'ai pensé au Petit Prince d'A de St-Exupéry que le pilote retrouve en regardant le ciel étoilé. J'aime tant ce livre.Comment rester insensible en te lisant, surtout quand une personne chère est partie dans des conditions identiques.Merci et courage 

jabadao59 20/10/2008 08:32

C'est dur pour un adulte de voir les gens qu'on aime "s'en aller".. alors pour un enfant... c'est encore pire...............

galina 20/10/2008 07:41

Magnifique histoire, très émouvante, larmes a l'oeil.Merci Mamigoz.

Baggins 19/10/2008 20:05

Un fort joli texte...Bonne fin de Dimanche, amicalement :0010:

Viviane 19/10/2008 18:34

tu vois il est tard et je ne lis ton histoire que maintenant et j'ai les larmes aux yeux. des souvenirs reviennent. Oh oui pourvu que les étoiles soient là ce soir, moi j'y crois elles seront là. Baisers jusqu'à demain. Viviane

Louisette 19/10/2008 18:12

Les mamies sont fragiles , il faut en prendre soin car elles s'en vont toujours trop tôt mais dans nos souvenirs elles sont toujours là bien vivantes si on y pense très fort et ça fait un bien immense parfois quand on se sent seule même après des années...Un petit bonjour de Saint Lormel (Côtes d'Armor) Bretagne ouest.Louisette.

la fée dormeuse 19/10/2008 17:53

Ton récit m'a fort émue... Peut être car je me suis retrouvée dans ce petit garçon, ayant perdu mon papa à l'age de six ans suite a un accident de travail... personne n'a pris le temps de me parler comme tu l'as fait a ce bout de choux!!!! bien dommage ...à l'époque j'aurais bien aimé rencontré une personne comme toi... peut être j'aurais pu faire mon deuil... Ce qui n'est toujours pas le cas... merci pour ton récit!! bisous

naty 19/10/2008 15:43

que nous voilà les yeux dans le brouillard, elle est touchante ton histoire et émouvante, que ce petit garçon contemple les étoiles comme nous tous de ceux qui nous manquent tant.à notre mamigoz de les contempler avec nous longtemps à nos cotésénormes bisous.

Valérie :0051: 19/10/2008 12:20

Il m'a fallut 10 bonnes minutes pour pouvoir taper sur mon clavier ces quelques mots. Moi aussi des êtres très chers me manquent beaucoup. Voila les larmes recoulent...@ bientôt sur un blog ou un autre...

JOSIANELLE 19/10/2008 12:14

Bonjour MAMIGOZ,Je ne sais pas si votre histoire est réelle ou inventée mais j'ai bien immaginé ce petit garçon et j'en ai encore des firssons. Bravo et Merci pour tout.Josiane

chantal 19/10/2008 12:05

Je souhaite que le ciel soit claire tous les soirs pour que tous les enfants de la terre puissent regarder les étoiles et trouver dans leur lumière, un peu de réconfort, Merci pour cette belle histoire, celà fait du bien, car nous sommes encore des enfants seulement devenus grands et à moi aussi elle me manque " ma mamy " c'est bon d'y penser, mais c'est difficile d'être une " bonne mamy " pour mon petit Arsène qui aura 8 mois demain, je donnerai tout même ma vie pour que la sienne soit moins dure...........Bon dimanche Mamigoz avec pleins de bisousChantal

jeannine 19/10/2008 11:43

Que ce texte est émouvant....tu as réussi à me faire pleurer.....Bonne journée à toi...bisous  jeannine

kiki63 19/10/2008 11:19

coucoutres emouvante cette histoirebon dimanchebiseskiki63

Marie-Odile 19/10/2008 10:48

Merci d'avoir partagé cette rencontre avec nous! Pas simple de trouver les mots, le geste qui aident à avancer...J'ose t'embrasser moi qui te connais si peu! Merci pour ce partage.Marie-Odile 

maman nélan 19/10/2008 09:59

que dire c'est beau,mais les petits ont du mal à comprendre la mort et là l'étoile pour Julien lui fera penser à sa mamy de façon agréable.Merci biz Pat

lizagrece 19/10/2008 09:57

Très émouvante cette histoire ...Bon Dimanche !LIZAGRECE

magali 19/10/2008 09:41

J'ai pleuré à la lacture de ton récit.... mais, je me suis retrouvée dans ce petit garçon.Pour moi aussi, les disparus sont sur les étoiles..........BisousMagali

anne marie 19/10/2008 09:37

pas de mots....

MissParker 19/10/2008 09:08

Historiette très émouvante ... mais avec la note d'espoir finale ...MERCI MamigozBon dimanche ensoleillé (ma note d'espoir perso ...)Bisous de MissParker

amc14 19/10/2008 09:00

Histoire très émouvante où tout est dit... gros bisous tout doux d'Anne-Maire14

ROLANDE 19/10/2008 08:58

SOAZIC   QUELLE BELLE HISTOIRE   ET SI EMOUVANTE   !!!

toutous21 19/10/2008 08:47

tres belle et triste histoire qui helas se repete.car la perte d'un etre cher nous rend égoiste pourquoi le mien et pas l'autre.mais c'est la vie il faut l'accepter meme si c'est douloureux.vos histoire sont comme vos broderie magnifique!!!vous embellissez nos journée avec votre message matinal,comme l'oiseau qui chante le matin.bonne journée et a demain,sur le net.@+

JOe 19/10/2008 07:58

Ben ça y est ...Moi aussi, je pleure... Ce n'est pas ce qu'il me fallait en ce moment mais je suis contente de lire qu'il y a encore des enfants pour faire confiance aux adultes et des adultes pour répondre aux enfants. Bravo Mamigoz et merci pour ce grand moment de tendresse! Bizzzzzzzzzzzzzzzzz

mamie poupette47 19/10/2008 07:52

mes yeux humides déjà ce matin. C'est une belle rencontre, triste mais tellement réconfortante pour ce petit bonhomme qui a retrouvé son sourire. Bonne journée et n'oublies pas ton rendez-vous aujourd'hui.

malirence 19/10/2008 07:30

Bonjour !!!! elle est belle ton histoire.....et émouvante....je suis plus âgée que julien mais je sais que ma grand-mère est ds une étoile aussi  !!!!!  C'est un lien énorme que celui qui relie un grand-parent et son petit-enfant ......et je redoute le moment où mes enfants vivront ce déchirement de voir s'éloigner leur papoune/mamoune/papy/mamy......amitiés....

nicolek 19/10/2008 07:12

moi-aussi tu m'as fait pleurer.......ton récit m'a beaucoup touchée....bisous nicole

Malélé 19/10/2008 06:13

Une réalité bien triste beaucoup de délicatesse dans ce récit ! bravo Mamigoz d'avoir redonné le sourire au petit Julien et moi je suis heureuse que ma petite soeur ne soit pas partie dans les étoilesGros bisous de Malélé 

Mimisan 19/10/2008 04:09

Récit très, trop, émouvant...Injustice, c'est bien vrai que c'est c'est souvent ce qui est resenti, tant du côté des "victiles" qu ede celui des "rescapé".L'égalité en droit est une notion très intellectuelle, l'égalité en nature n'existe pas. Et nous devons modestement prouver notre gratitude lorsque nous sommes du bon côté...Me voilà bien grave en ce dimanche matin :DJe t'embrasse bien fort.

C.. 19/10/2008 00:56

Les yeux embués je vous embrasse. Je regarderai moi aussi mon étoile tout à l'heure puisque e ciel est clair.Que la nuit soit douce pour vous et ceux que vous aimez.C.

BSH 19/10/2008 00:40

un regard ,une parole,un sourire et le courage reviens.ce petit bonhomme repart avec un rayon de soleil dans le coeur merci mamigor

oceanie67 19/10/2008 00:29

oh tu m as fait pleurerc'est bien tristebizzz tristounettes

Qui Est Mamigoz ?

  • : Chez Mamigoz
  • : Tout faire avec rien, mais le faire bien. Free point de croix, tutoriels détaillés, cuisine bistro ou exotique, écologie-économie. Le savoir-faire de Mamigoz rien que pour vous.
  • Contact

Ma BOUTIQUE

BOUTIQUE MAMIGOZ

 

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger

Recherche

Logos

logo-Ptitchef-mamigoz.jpg

logo Copains

recettes-de-cuisine-logo-11--copie-2.gif

Reine 45x60

roi 45x60

Tartines-grillees-au-chevre-frais-tomates--lardons--et.jpg

Logo2-Prince-de-Bretagne-Mamigoz.jpg 

Logo 150 250

 

quiquipost_logo1.gif

 

Visiteurs