Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 01:01

(Récits et légendes) 

 

 

 

Ivana lui tendit trois grands sacs de toile de lin blanc, qu’il accepta.

 Il s’engouffra dans la fissure de la roche en se laissant guider par cette lumière. Il se retourna une fois encore en souriant à cette merveilleuse beauté.

Plus Yannick avançait, plus la fissure se rétrécissait.

Elle semblait s’adapter à la taille des Korrigans. Il remarqua aussi que les sacs qu’ils tenaient à la main, diminuaient. Mais ce que Yannick ne soupçonnait pas encore, c’est que lui aussi perdait peu à peu de sa corpulence. Il avançait toujours plus profondément et la lumière se faisait plus vive.

Il déboucha enfin dans une première salle.

Tout n’était qu’éclat d’or et de rubis. Yannick se dit que cette salle ressemblait beaucoup à la robe d’Ivana. Elle n’était que beauté et magnificence. Le jeune homme  remplit un premier sac, puis il aperçut une autre lueur, bleutée cette fois. Il déposa son premier sac et entra dans la seconde galerie.

Peu à peu les murs suintaient de paillettes saphir. Plus il avançait et  plus les pierres précieuses grossissaient. Elles semblaient être enchâssées dans les veines d’argent des parois.

-      C’est magnifique pensa Yannick…Tout aussi bleu que  les yeux d’Ivana.

Il prit encore quelques pierres, et lorsque le second sac fut rempli, il distingua une nouvelle lueur. Il posa le sac de saphir et d’argent, et se dirigea vers le fond de la mine.

Ce n’était pas le même genre de lueur. Celle-ci vacillait joyeusement. En progressant prudemment, Yannick entendit  comme une musique, puis des rires qui fusaient. Curieux il hâta le pas.

 Oui, c’était bien un violon qui jouait un air endiablé.

 Arrivé à l’entrée de la nouvelle grotte, il fut stupéfait d’apercevoir une bande de joyeux gamins qui faisaient une ronde autour d’un grand feu de joie.

Il ne put retenir un petit cri de surprise, ce qui fit se retourner deux petits danseurs. Ils lui firent signe d’approcher et de se joindre à la farandole. Yannick accepta avec plaisir.

Il oubliait ses soucis et son dur labeur en retrouvant un peu son âme d’enfant au milieu de cette joyeuse bande.

.....Et Yannick dansa, dansa !

Mais tout à coup, au milieu des rires, il cru entendre le son d’une cloche….Mais, les lutins l’entrainèrent, pour un nouveau tour. La cloche se fit à nouveau entendre….

Yannick sembla cette fois sortir de sa douce torpeur.  

-      Quelle heure est-il à présent, mes amis.

A ces mots les petits Korrigans se mirent à rire presque méchamment.

 Le plus âgé s’approcha de Yannick.

-      Ne t’inquiète pas, d’ici quelques secondes, le temps n’existera plus pour toi. Viens danser !

-       Non ! Non ! Je dois partir, je l’ai promis à Ivana.

A ces derniers mots les rires des Korrigans se firent sarcastiques.

Yannick s’enfuit  le plus rapidement qu’il put, ramassa un premier sac, puis un second. Il sortit de la grotte au moment même où le dernier coup de minuit sonnait.

Il haletait et ne se rendit pas compte tout de suite, du désastre.

Ivana était devant lui, furieuse.

Qu’avait-il donc pu faire pour l’irriter à ce point.

Il posa à terre un premier sac qui chavira et d’où sortait un flot de pierres rouges et de pépites d’or….qui se transformèrent au contact du sol en sable blond. A sa grande stupéfaction, Yannick vit son second sac, se transformer de la même façon en cendres.

Les sacs gisaient à terre, ils avaient gardé leur petite taille, tandis que Yannick retrouvait peu à peu la sienne.  

-      Tu as triché ! Je t’avais offert un trésor, et tu as gâché ta chance.

Le gaillard incrédule, osa malgré tout répondre.

-      Mais…Je ne comprends pas, j’étais là à minuit !

-      Je ne te parle pas de cela ! qui t’a autorisé à voir mon peuple ?

Tu n’avais pas le droit !  

Yannick en resta bouche bée tandis qu’Ivana disparaissait à ses yeux.

 Il rentra tristement dans sa chaumière. Elle lui apparaissait encore plus misérable et délabrée que d’habitude.

Yannick fut envahi par une immense peine.

Cette nuit là, il pleura toutes les larmes de son pauvre corps.

Le lendemain il pleura encore et la nuit suivante aussi.

Ivana qui le surveillait du coin de l’œil, envoya un oiseau chargé d’un message.

-      D’où viens-tu bel oiseau ?

Mais l’oiseau ne répondit pas à cette question.

-      Et toi ! Pourquoi pleures-tu ?

-      je pleure ma bonne fortune ! J’avais devant moi, la plus belle des femmes de cette région et je l’ai trahit !

-       Tu  pleures donc les trésors qu’elle t’offrait ?

C’est ainsi que Yannick raconta à l’oiseau sa mésaventure.

L’oiseau vit qu’il était sincère et s’en revint vers Ivana.

-      Il n’est nullement intéressé par les richesses de ton peuple. Dans la première salle, il ne voyait que le reflet de ta robe, et dans la seconde celui de tes yeux. S’il est entré dans la troisième, c’est que son âme pure l’y a guidé. 

A cet instant la Reine des Korrigans fut prise de remords.

Le soir venu, elle frappa à la porte de la petite chaumière. Yannick lui ouvrit sans dire un mot, les yeux rougis.

-      Bonsoir. Je viens t’apporter un cadeau.

-      Je ne veux plus rien de toi ! Vas et poursuis ton chemin.

Ivana sortit de sous sa cape un grand plat de bois.

-      Tiens ceci, pour me faire pardonner !

Yannick prit le plat sans y prêter trop attention et le posa sur le buffet bas.

-      Non ! Pose-le sur ce trépied là, dans la cheminée…. Tu n’as rien mangé depuis trois jours.

Ivana lui parla d’une voix si douce, qu’il s’exécuta machinalement.

Dès que les flammes léchèrent le plat, celui-ci au lieu de bruler, se remplit d’un poulet doré à point et de quelques légumes de saison.

Un délicieux parfum embaumait désormais la chaumière.

Yannick, en souriant posa deux assiettes sur la table, et ils dinèrent tous deux, heureux.

La nuit était déjà tombée lorsqu’ Ivana quitta Yannick.

Ils ne devaient plus jamais se revoir.

 

A quelque temps de là, un beau dimanche, en rentrant de la messe, Yannick croisa une très belle jeune fille, toute de rouge vêtue.

Lorsque ses yeux d’un magnifique bleu, se posèrent sur lui, il sut à l’instant même qu’elle lui était destinée.

C’est ainsi qu’il se marièrent et vécurent très heureux entourés de leurs enfants. Ils ne manquèrent plus jamais de rien et mangèrent chaque jour à leur faim.

Dans ce petit village au pied des Monts d’ Arrée, les descendants de Yannick gardent encore précieusement de génération en génération, ce plat magique qui transforma la vie de leurs aïeux.

 Ne cherchez pas à savoir leur nom, c'est leur secret. Ils vivent modestement et mangent à leur faim chaque jour et pour toujours.

                                         Yvonne Delisle

 

Retrouvez les Histoires de Mamigoz

dans l' Album Légendes, Récits et Nouvelles

 

 

Bonne journée 

 

     

N' hésitez pas à me laisser un petit commentaire !  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y


Quelle belle histoire.. Je suis ravie de l'avoir lue.. Merci. 


Yanou la Bretonne ...



Répondre
V
Il l'a échappé belle, mais tout est bien...Merci pour cette histoire bien bretonne.Véro
Répondre
B
merci pour ce beau conte .bonne soirée beatrice
Répondre
M


De rien, je m'amuse autant à les écrire que vous à les lire.


Bisous



V
Cette légende est très belle... Merci,.
 
J'espère qu'il y en aura encore d'autres à l'avenir...
 
Gros bisous
Répondre
M


Oui ! puisque vous en redemandez , ce sera avec plaisir !



B
Magnifique histoire, j'ai adoré. Et oui, les trésors souvent ne sont pas loin de nous...
Répondre
M


Il est vrai qu'il nous faudrait parfois des lunettes !



J
Magnifique conte. A l'approche de Noël c'est bien agréable, et ça change de la morosité du ciel.
Continuez à nous enchanter tant par vos histoires que par vos créations.
 
Répondre
M


Je vais essayé !


Merci et bonne fin de journée



M
Merci d'avoir ensoleillé mon dimanche pluvieux et gris par ce joli conte. Bisous.
Josy
Répondre
M


Ah ! Il ne fait plus beau à Monaco ! Encore un rêve qui se brise !



S
Merci pour cette belle légende qui se finit bien.Merci d'égayer ce dimanche pluvieux.
xxbisesxx
Répondre
M


En Anjou c'est pas mieux aujourd'hui !



M
Merci pour cette très belle légende , j'imprime toutes tes légendes et contes pour les raconter à mes petits-enfants !Ce matin réveil sous la neige, j'ai vite  pris des photos, car déjà elle fond tout doucement.
Bon dimanche Bisous
Répondre
M


C'est beau quand ça tombe.


Encore un don du ciel qui s'abime dès qu'il touche la Terre !



C
Bonjour, comme c'est joliment raconté je ne m'en lasse pas, y a t-il des conteurs en Bretagne, tu aurais ta place parmi eux, bon dimanche sans trop de pluie mais avec pleins de bisous
Chantal..........................................
Répondre
M


Un petit tabouret me suffirait !



M
Il faut quelques minutes après la lecture pour revenir sur terre, tout est tellement beau dans vos histoires, j'ai 44 ans mais quand je vous lis je retrouves mon ame d'enfant de 6 ans, c'est génial. Merci de me faire réver, à bientôt, Martine.
Répondre
M


A bientôt Martine pour une nouvelle promenade au pays de l'enfance.



M
Que du rêve et, qui plus est, bien nommé par une triste journée pluvieuse et venteuse !
Merci à toi et bon dimanche !
Melle
Répondre
M


Je vois que le mauvais temps est installé un peu partout...même de la neige !



N
Joie et gaietée pour ce dimanche gris,avec ce beau comte,merci Mamigoz.
Bises et bon dimanche
 
Répondre
M


C'est vrai qu'aujourd'hui un petit peu de soleil aurait été le bien venu.



N
ah quand il sortira ton livre je l'offrirai à océane....pour lui lire tes merveilleuses histoires
bisous    nicole
Répondre
M


Au printemps je pense !



Y
merci pour cette belle légende, j'attendais la fin avec impatience et je n'ai pas été déçue, merci beaucoup, bon dimanche
Répondre
M


Bonne soirée Yuna et merci beaucoup



D
merci pour ce moment enchanté ,j'ai adoré ma lecture du dimanche ,cela vallait la peine de patienté
je te souhaite un bon dimanche ,
merci pour ton passage et petit mot chez moi ,biz
Répondre
M


Contente de t'avoir fait plaisir.


Bon dimanche



D
La fin de cette légende, nous sommes comme Yannick nous ne sommes pas restés sur notre faim. Ce conte nous fait réver en cette fin d'année pas toujours gai dans bien des domaines.
Amitiés de la Côte d'Opale
Répondre
M


Les contes et légendes retrouvent ainsi toute leur utilité.


Faire oublier la réalité et rêver un peu en espérant qu'un petit quelque chose de bien peut encore arriver.



M
une bien belle légende !
je viens de terminer la ronde des lutins reste le montage !
Bisous et bon demanche de Malélé
Répondre
M


Pareil ! J'aime beaucoup le petit rouge-gorge que tu as reçu....


Je vais me le " cloner " c'est sûr !



A
tres jolie histoire !
Répondre
M


Merci Antoinette et bon dimanche



V
quelle belle histoire et si bien racontée. La pureté, la fidélité, la compassion, tant de qualités qu'on aimerait voir cultiver dans notre monde actuel, des valeurs qui semblent d'un autre âge à certains yeux. Merci bon dimanche, gros baisers. Viviane
Répondre
M


Toutes ces belles histoires nous forgeaient l'esprit dans le sens des vraies valeurs.


Depuis que l'on ne les raconte plus dans les veillées..........le monde a bien changé !



V
Bonjour,
Merci pour cette magnifique histoire. Vous nous avez tenu en haleine, mais la fin de l'histoire valait l'attente !!  
Bon dimanche.
Répondre
M


J'en ai d'autres qui finissent mal...comme dans la vraie vie.


Mais j'attends le soleil, sinon c'est trop triste sous la pluie!



N
merci de nous avoir fait connaitre cette merveilleuse legende
Répondre
M


La Bretagne en est si riche !



M
OUF !!! ce merveilleux conte finit très bien !!!
Merci Soazic ... Racontes-nous encore de merveilleuses légendes bretonnes ...
Tu vois bien que nous tes lectrices en redemandont encore, et encore ...
Très bon dimanche
Bisous de MissParker
Répondre
M


Le stock est encore bien grand !



K
coucou
merci
j'ai adoré cette histoire
ca fait du bien
merci encore
vivement la prochaine
bises
kiki63
Répondre
M


Je vais essayé de faire vite !



L
ne tenant plus je me suis reveillée de bonne heure et l'histoire était là merveilleuse sublime j'avais le coeur serré; merci mille fois pour ce dimanche ensoleillé meme si par la fenetre le neige pointe son petit bout de nez dans l'essonne; tu nous apportes beaucoup de bonheur; merci à toi aussi de prendre sur ton temps pour nous repondre à toutes nous allons toutes nous sentir très bien aujourd'hui.
MILLE GROS BISOUS A TOI. LAURETTE
Répondre
M


Alors tu vois, la grande gagnante au baromètre de bonheur c'est moi !


Merci beaucoup !



J
Merci pour cette légende Mamigoz, je me suis régalée. Que j'aimerais que LHommàmoi voit mes vieux jeans comme des saphir et mes yeux comme de l'or.Pfffffffffffffftttttttttttttttttt(je pousse un énorme soupir là!). Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz et passe un très bon dimanche.
Répondre
M


Mais s'il n'est pas parti en courant et que tu as su le garder, c'est qu'il le pense très fort !


Il ne connait pas l'histoire c'est juste pour ça !



L
Tu pourraisleur demander qu'ils me prêtent le plat de tems en temps, quand je n'ai pas envie de faire de cuisine par exemple ?
LIZAGRECE
Répondre
M


Et en plus ça évite de faire les commissions !


Si je savais où les  trouver .... j'en prendrai plusieurs pour les copines !


Mais je crois bien qu'il faut être amoureux de la Reine des korrigans...Alors ! je crois qu'on en aura pas !


Bisous



A
Bonjour,
Je me suis retrouvée comme une petite fille qui attend la fin du conte. J'ai attendu ta lettre tous le jours en espérant la fin de l'histoired'Ivana. Merci e m'avoir fait r^ver. Je t'embrasse.
Répondre
M


Tu as l'air si contente que je vais rapidement t'en écrire une autre


Une plus courte en une seule fois, et rien que pour que tu n'attendes pas trop longtemps la fin !


Bisous



N
merci soazic....un moment d'enchantement en buvant mon thé....mais sans croissant....pas de boulangerie à moins de 8 kms donc ici pas de pain frais ni de croissant même le dimanche.........je me suis régalée de ton histoire.......
je ne sais pas si océane sera là pour noël,çà dépendra de la santé de nicolas,bertrand lui,va venir,et passera prendre la faille de nicolas à lorient si tout va bien,quant à julien il travaille le 24 et le 26 donc pour la première fois il ne passera pas noêl avec nous.....
quant à la photo sur mon blog....je suis leur mamie virtuelle d'adoption......
bisous    nicole
Répondre
M


Pour les histoires, je les écrits pour mon petit fils Alexandre "qui est en CE1" comme il le dit fièrement et qui maintenant les lit tout seul
!


C'est pour lui qui je ferai un livre...même un seul exemplaire ! avec le même éditeur que pour mes poèmes, je suis contente du système



T
merveilleux !!!et pour une fois ça ne fini pas:ils se marierent et eurent beaucoup d'enfants.vous devriez rassembler vos contes dans un livre il serait merveilleux.Bonne journée et  a demain sur le blog.Françoise
Répondre
M


Mais il est en cours avec grilles inédites ! Et histoires de Mamigoz en exclisivité !


Car je ne veux pas mettre de contes déjà existant.


Celui de la malédiction du héron cendré en ferait partie  car comme certains ça c'est "que de moi !"


...Mais c'est long à mettre sur pieds !



C
Ta légende est magnifique, je ne la connaissais pas ! Mais venant de toi et avec tes korrigans, elle ne pouvait qu'être belle ! Merci de nous l'avoir racontée :)
Très bonne journée ! (Je file au marché de Noël près d'un lac, il y neigé hier soir, ce sera sûrement magique !)
Gros bisouxxxx
Répondre
M


J'espère que tu as ton APN dans la poche et que nous  profiterons de cette magie enneigée !



A
Merci pour cette belle légende que j'ai déouverte grâce à toi ! très bon dimanche bisous
Répondre
M


Il y en a tellement de nos belles régions de France !



M
Une bien jolie histoire où comme il se doit, la vertue est récompensée. Comme il se doit... dans les histoires, parce que dans la vie, il n'en va malheuruesement pas toujours ainsi...
Bon dimanche, bises
Répondre
M


Hélas non ! Mais les histoires sont un peu faites que se dire que la prochaine fois ....qui sait  ....ça finira peut-être mieux aussi pour nous
!


On peut toujours rêver !



V
J'avais hâte de lire la suite de cette fabuleuse histoire, et je ne suis pas déçue. MERCI beaucoup de m'avoir fait rêver avant d'aller me coucher.
Fais de beaux rêves .....

@ bientôt sur un blog ou un autre.....
Répondre
M


Merci, j'espère que tu as fait de beaux rêves !



A
Belle légende que je ne connaissais pas... merci de nous l'avoir partagée ;-)
Répondre
M


Pourtant celle ci est une vraie...un peu arrangée sur la fin !



G
Enfin j'arrive à mettre un mot, avec mon coucou c'est très,très difficile. J'aime beaucoup ton histoire et encore davange tes décors de Noël. Tes lutins sont MAGNIFIQUES, merci de les partager avec nous.
Répondre
M


Un peu de fantastique dans la grisaille d'un dimanche.



Qui Est Mamigoz ?

  • : Chez Mamigoz
  • : Tout faire avec rien, mais le faire bien. Free point de croix, tutoriels détaillés, cuisine bistro ou exotique, écologie-économie. Le savoir-faire de Mamigoz rien que pour vous.
  • Contact

Ma BOUTIQUE

BOUTIQUE MAMIGOZ

 

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger

Recherche

Logos

logo-Ptitchef-mamigoz.jpg

logo Copains

recettes-de-cuisine-logo-11--copie-2.gif

Reine 45x60

roi 45x60

Tartines-grillees-au-chevre-frais-tomates--lardons--et.jpg

Logo2-Prince-de-Bretagne-Mamigoz.jpg 

Logo 150 250

 

quiquipost_logo1.gif

 

Visiteurs