Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 01:01

       (Récits et légendes)  
                               
  

LA LIBRAIRE  LIZA lance un appel à tous les conteurs, conteuses,
 publié(e)s ou non,
conteurs  et conteuses d'occasion ou professionnelles, peu importe :
Voici donc le conte que j'ai écrit pour la circonstance....




En s’endormant ce soir là, Bénédicte était bien loin d’imaginer que des évènements extraordinaires allaient troubler sa paisible nuit.

Un rayon de lune éclairait à peine, la petite chambre

Il ne devait pas être loin de minuit, lorsque la fillette, émergeant d’un demi-sommeil, entendit de furtifs murmures. Ils semblaient venir du placard. Intriguée,  Bénédicte se souleva sur un coude, juste pour apercevoir, la porte s’entrouvrir. Elle regardait, les yeux écarquillés, ses jouets sortir avec précaution, de ce placard. Un ours rapiécé mais téméraire, marchait en tête, suivi d’un petit chien frisotté et d’un marin délavé.

Elle se souvenait, de tous ses vieux jouets jetés pêle-mêle, dans un carton. Ils étaient supplantés depuis longtemps par d’autres, animés et sonores. L’attention de Bénédicte, fut attirée par une poupée rose, ballerine  au tutu fané. Elle suivait avec peine cet étrange défilé, claudiquant tristement. Son chausson de satin blanc au laçage défait, trainait derrière elle. Tandis que devant, un lapin à l’oreille cassée, gambadait joyeusement. Elle s’arrêta près du jeu de cubes. L’un d’eux s’offrit comme siège, au grand soulagement de la malheureuse danseuse.
 Des larmes coulaient sur ses joues. Un clown triste s’approcha d’elle.

-      Pourquoi pleurer ma belle,  nous ne sommes que de vieux jouets oubliés.

-      Tu te souviens comme Elle nous aimait et maintenant regarde…Mon pied cassé par son méchant cousin et toi, ta main mangée par son horrible chien. Jamais plus tu ne joueras de violon et moi je ne danserai plus pour toi.

-      Mais, nous sommes encore là, dans ce grand carton. Elle aurait pu nous jeter !

La petite danseuse essuya ses larmes tandis qu’un autre cube s’approchait d’eux.

-      Clown, tu peux t’assoir sur moi, je suis en bois, et encore solide. Oh ! Bien sûr mes images sont déchirées et quelques uns de mes compagnons ont disparu…. Oui, c’est bien triste, mais nous sont encore là.

La petite troupe devisait doucement, lorsqu’elle fut rejointe par un soldat de plomb.

- Salut soldat, dit le petit cube,  que nous vaut ta visite ? Tiens tu as nouvelle jambe !

- Oui ! Je m’en suis fabriquée une, l’échelle des pompiers venait de perdre un barreau…A la guerre comme à la guerre !

- Soldat, gentil soldat, pourrais-tu faire quelque chose pour la main du clown, la vie est bien morose, sans son violon !

- Montre-moi ça !

Après observation, il appela   

-      Zouma ! J’ai besoin de toi !

Sitôt appelé, sitôt arrivé ! Un singe malicieux déboula prestement.

- Que me veux-tu mon Prince ?

- Trouve-moi du fil et si possible une aiguille !

Le singe s’engouffra dans le placard, pour ne ressortir qu’un instant après, au milieu d’une cascade de perles.

-      Maladroit, mais qu’as-tu fait ?

- Tiens ! Voilà du fils et une aiguille ! Mais j’ai du bousculer un peu la boite de perles, elle n’est pas très prêteuse !

Le soldat enleva son bonnet à poils, devant les visages médusés. Il n’avait pas de cheveux et il semblait si petit.

Avec précaution, en quelques points,  il attacha la manche du clown au violon.

- Voilà essaie de jouer maintenant.

Sans se faire prier, le petit clown esquissa quelques notes cristallines sous les yeux pétillants de la ballerine.

-  A toi, maintenant, jolie poupée,

Deux points ici, deux points là, et la ballerine faisait les pointes.

 Le clown jouait, sa princesse dansait, le singe applaudissait.

 

C’est en regardant ce beau spectacle que Bénédicte s’endormit.

 

 Le lendemain matin, dès son réveil, elle se précipita, ouvrit le placard, le carton et découvrit le clown sans main, la danseuse au pied cassé, et le soldat unijambiste. Elle les apporta tous les trois dans la cuisine où sa maman l’attendait préparant un bon chocolat chaud.

-      Regarde maman. Ne pourrait-on  pas faire quelque chose pour mes jouets ?

-       Mais ce ne sont que de vieux jouets, tu en as de plus jolis maintenant.

-      Oui, mais, c’est ceux-là que j’aime.

 

Bénédicte fut si convaincante, que l’après midi même sa maman  et elle, allèrent confier tout ce petit monde à la clinique des jouets, toute proche.

 

C’est depuis ce jour que les trois amis retrouvèrent leurs places sur l’étagère, tout près du lit, d’où ils veillent sur le sommeil de la petite fille.


Yvonne Delisle 
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Sans se faire prier, le petit clown esquissa quelques notes cristallines sous les yeux
pétillants de la ballerine.


Voilà une très jolie phrase. Justement, j'ajouterai le mot "jolie" à ballerine, pour le
rythme. Mais seulement pour le rythme. 


J'ai passé un bon moment avec vous Yvonne. Merci pour cette courte récréation
enfantine. Je dis des contes. En amitié de mots et de broderies aussi, je vous salue et vous dit peut-être à bientôt.
Répondre
V
Ca fini bien mais c'est un peu triste au début.Véro
Répondre
M
Une très charmante histoire, on ne rigole pas mais j'ai encore mes deux plus vieilles peluches
Répondre
M
Joli conte tout empreint d"émotionMAMINOU
Répondre
M


A raconter à tes girafons !



V
C'est une très belle histoire... Merci de nous l'avoir fait partager...Bisoussssssssssssss
Répondre
M


Heureuse qu'elle te plaise



:
Il est superbe ce conte !Bravo et bisousTRINITY
Répondre
A
un seul mot avec l'oeil humide : superbe
Répondre
E
un beau conte que je verrai très bien en conte musical ...un peu comme le soldat roseBravo Une autre grand-mère bretonne
Répondre
L
Il y a un lien sur mon blog aujourd'hui LIZAGRECE
Répondre
J
J'adore ces contes!!!Tiens, j'ai reçu samedi mon livre de "contes de Mamigoz"!!!Je vais le dévorer cette semaine!!!
Répondre
N
Quel joli conte ! Merci.
Répondre
M


Merci Nicole, bonne journée



D
la vie discrète des jouets  ,merci pour ce conte, il est doux et de circonstance ,bizouxxx
Répondre
M


Je suis heureuse que tu aies pris plaisir à le lire



N
très joli conte qui nous rappelle notre enfance, les histoires ne sont plus les mêmes maintenant. Je vais l'imprimer pour la raconter à mes petits enfants. Bravo pour tes talents de conteuse, j'aimerai me procurer ton livre. Félicitations encore. Bisous
Répondre
M


Merci, pour les livres, ils sont dans la colonne de droite , et à l'ouverture du site, il suffit de cliquer sur la vignette de ton choix et tu peux commander
directement.
Si tu n'as pas de carte bancaire, tu peux m'envoyer un mail avoir ton nom et adresse.
Tu m'envoies un chèque du prix du livre +2€ pour le port et je te le reexpédie dès que je l'aurais reçu ( 10à12 jours).
Bonne soirée



:
Bisous du soir d'une Egypte qui se refroidit aussi ! !
Répondre
M


Ah !  Christofine va devoir attendre le printemps pour prendre l'avion !
Bisous et bonne soirée dans ton si beau pays



V
Merci pour ce si joli conte qui s'accommode parfaitement aux fêtes de Noël.@ bientôt sur un blog ou un autre...
Répondre
M


A bientôt Valérie, bonne soirée



A
dimanche presque soir et je découvre seulement ce magnifique conte!
Répondre
M


Et tu as vu, je n'y ai pas mis de chien !
Bisous



A
quelle belle leçon de vie donnée par une enfant , à l'heure où on se pose des questions sur nos débordements consuméristes ! vive Noel !
Répondre
M


C'était un vrai joli rêve !



L
Dans ma souspréfecture tout est calme ! A Athènes c'est le soirque ça s'agite et dans certains quartiers seulement !!!LIZAGRECE
Répondre
M


Tu vas pouvoir finir le week-end tranquille ! 



M
Quel magnifique conte ... j'adore !!! MERCI Soazic ...Bon dimancheBisous de MissParker
Répondre
M


C'était pour Liza ! Il ne fallait qu'une page.
J'ai glissé chef !



M
Merci pour ce joli conte qui me rappelle une belle histoire que me racontait ma mémé lorsque j'étais enfant. J'ai gardé la première peluche de mes fils et le second qui a une petite fille de 3 ans maintenant lui a donné son petit chien de 27 ans. Bon dimanche. Bisous.
 
Répondre
M


Je trouve que les papas  " nouvelle génération " sont formidables !
On les a drôlement bien élevés nos poussins ! 



V
Merci pour ce si joli conte.Bon week end.
Répondre
M


Bonne soirée ! Fais de beaux rêves



M
Très joli conte, je me souviens toujours de mon doudou! un chien en peluche. Tu sais ce qui me donne de l'espoir !mon fils (35 ans) avait une peluche rouge, un éléphant qu'il avait bien sur appelé babar... ma belle fille a acheté une énorme peluche éléphant pour la chambre de mon petit-fils; mon fils l'a baptisé BaBar...!Bon dimanche et merci de nous faire rêver.gros bisousMartine
Répondre
M


Tel père, tel fils ! Et toujours Babar !



D
Très joli conte, il me fait redevenir petite fille. J'adore les jouets anciens, ils sont quand même plus jolis que tous ces jouets électroniques, ils ont une âme, eux.Bon dimanche, et fais attention de ne pas réveiller les teuz endormi dans les recoins de ta demeure !!!Biz Dom
Répondre
M


C'est vrai que les notres étaient mieux....
 Peut être que nous les aimions, tout simplement parce qu'ils étaient à nous et que souvent nous leur faisions des confidences.
Choses que font encore tous les enfants maintenant.



L
ENCORE..ENCORE  QUE DE BONS SOUVENIRS ME REVIENNENT DANS MA TETE....BELLE JOURNEE QUI COMMENCE TRES BIEN. BISOUS. LAURETTE
Répondre
M


Alors si c'est un rayon de soleil, garde le précieusement !
Bon dimanche

Dommage, je ne peux pas aller sur ton blog !



K
coucoutres jolie histoirebon dimanchebiseskiki63
Répondre
M


Merci Kiki, toi aussi !



J
Superbe ce conte, j'aime beaucoup et les enfants vont adorés. Bisous Jaffy
Répondre
M


Ils feront peut-être un peu plus attention !
Bisous et bon dimanche



V
quelle jolie histoire, les enfants actuels sont trop gâtés! Je suis toujours nostalgique de l'unique ours en peluche que j'ai eu à ma naissance en 1946 juste à la fin de la guerre. Mon plus grand regret que maman l'ai jeté par ce qu'il avait reçu la suie de la cheminée de notre petit appartement parisien. Je ne m'en suis jamais consolée, ça me poursuit encore maintenant à mon âge. Je suis une enfant traumatisée.... Je n'ai jamais jeté un vieux jouet, je garde comme un trésor l'ours de notre Bruno, il aurait eu 43 ans. Oh là tu fais remonter trop de souvenirs. Bonne journée et baisers. Viviane
Répondre
M


Si j'avais su que tes pensées prendraient ce chemin, je ne l'aurais pas écrit.
Je sais que tu n'as pas besoin d'une histoire pour y penser, bien sûr.
Je vous embrasse et câlins à Princesse . 
Bon dimanche



M
Très belle histoire ,  merci,Bon dimanche !
Répondre
M


Merci, et bon dimanche aussi



A
Merci pour ce joli conte,tellement de circonstance avec Noel qui approcha...très bon dimanche  à toi bisous
Répondre
M


Merci, et pareil pour toi !



J
Ben en voilà un joli conte: bravo Mam'Soazic. Je vais t'avouer un p'tit'truc mais ne te moque pas: J'imagine souvent que les jouets (ceux de mon armoire à trésors) ont une vie dés que je m'absente. Sitôt rentré, je vérifie qu'ils n'ont pas bougé. Bizzzzzzzzzzz et passez un bon dimanche.
Répondre
M


Mais , moi j'en suis persuadée !
Ici entre les Teuz et les jouets , la nuit ça déménage ....
Y'a aussi du Tacoz baladeur ! Faut dire....



M
très mignon, j'ai adoré, bien sur que les jouets souffrent.....bisous et bonne journée.
Répondre
M


Ils souffrent surtout de l'oubli !



L
Bravo ! Il ait bien une page ce conte !!!! Un lien sur mon blog sera mis demain !Merci de ta participation (j'adore les istoires de jouets)LIZAGRECE
Répondre
M


Merci pour le lien de demain !
Je suis allée en lire plusieurs de ces contes j'ai beaucoup aimé celui de la pie.
Je voterai bien pour celui là.
Bon dimanche au calme en Grèce ...peut-être !



M
un bien joli conte ! on verra maintenant les vieux jouets d'un oeil neuf j'ai toujours ma poupée de petite fille gardée précieusement elle a juste perdu la paroleBisous de Malélé
Répondre
M


Oui ! La très belle poupée Bella : " Nadine" .avec son collier coeur en or et perle du Japon !



M
des rêves de ce genre nous donnent de belles histoires comme celle-ci, et de beaux ballets comme Le Casse-Noisette. Merci pour ce dimanche rêveur. Bises.
Répondre
M


Oui ! Sauf qu'ici il n'y a pas de Prince Charmant " à transformations ".
Je le sortirai une prochaine fois.
Je l'oublie toujours celui là, mais, je n'y crois pas franchement !



T
"Objets inanimés, avez-vous donc une âme..."disait çuilà ' (en se grattant probablement la tête) Tacoz
Répondre
M


Une âme, je ne sais pas, un coeur certainement !
Bon dimanche et n'oublie pas Marrakech à 10 h



D
Merci Soizic, et comme toujours je suis fan !!!
Répondre
M


On verra les jouets cassés autrement !
On ne va plus oser les jeter !



R
TRES JOLIE TON HISTOIRE  Soazic  , un grand merci  ...ET BON DIMANCHE  !!!
Répondre
M


Merci beaucoup Rolande et très bon dimanche



Qui Est Mamigoz ?

  • : Chez Mamigoz
  • : Tout faire avec rien, mais le faire bien. Free point de croix, tutoriels détaillés, cuisine bistro ou exotique, écologie-économie. Le savoir-faire de Mamigoz rien que pour vous.
  • Contact

Ma BOUTIQUE

BOUTIQUE MAMIGOZ

 

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger

Recherche

Logos

logo-Ptitchef-mamigoz.jpg

logo Copains

recettes-de-cuisine-logo-11--copie-2.gif

Reine 45x60

roi 45x60

Tartines-grillees-au-chevre-frais-tomates--lardons--et.jpg

Logo2-Prince-de-Bretagne-Mamigoz.jpg 

Logo 150 250

 

quiquipost_logo1.gif

 

Visiteurs