Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 00:00



Tableau-brode-phare-Ile-Vierge-Mamigoz.JPG


Le phare de l’Ile Vierge,  construit à 1,5km de la côte,

 

ile-vierge.jpg (Photo  Google)

 

est situé non loin de l’Aber Wrac’h dans l’archipel de Lilia,

commune de Plouguerneau dans le Finistère Nord.

 

ile-vierge---1.jpg (Photo  Google) 


En 1434 les Frères Cordeliers s’établissent sur l’île

et y fondent un monastère avec une chapelle dédiée à la Vierge,

donnant son nom à l’île.


Après une soixantaine d’années de présence,

les moines se retirent à l’Aber Wrac’h

laissant l’île non habitée, donc Vierge,

ce qui pour certains serait une origine possible du nom de l’île.

 

phare---1.JPG

(Photo  Google) 


L’Etat achète l’île en 1840.

 

Le premier phare de l’Ile Vierge, dit Le petit phare,

édifié de 1842 à 1845

est une tour carrée de 33m de hauteur

posée sur une base rectangulaire de deux étages.


Il est allumé pour la première fois le 15 août 1845,

jour de la fête de la Vierge.


Il fonctionnait à l’origine à l’huile de colza

avant de connaître le pétrole puis l’électricité.

Il détient la corne de brume qui émet un son toutes les minutes

pendant trois secondes.

Il abritait jusqu’à ce jour le logement des gardiens.

 phare---3.JPG

(Photo  Google)

 

La construction du phare actuel

débute le 24 avril 1897

et se termine en 1902.

Fonctionnant à l’origine au pétrole,

le phare est électrifié depuis 1956,

l’énergie fournie par deux éoliennes

est relayée par un groupe électrogène.


Haut de 82,5 m le Phare de l’île Vierge

est le plus haut phare d’Europe

et le plus haut phare construit en pierre taillée au monde.

 

escalier.jpg

(Photo  Google)


La tour intérieure cylindrique de 5m de diamètre

est tapissée de 12 500 carreaux d’opaline bleu azur

provenant de la  manufacture de Saint Cobain.

L’opaline était à l’époque le meilleur moyen

pour lutter contre la condensation sur les parois de la tour.

 

Au centre de la tour pend une longue corde

à laquelle certains audacieux tentent parfois de grimper

Un étudiant allemand y a laissé la vie.

 

L’escalier suspendu comporte 360 marches en pierre taillée

32 marches de fer conduisent à la lanterne.

 

lanterne.JPG

(Photo  Google)


La tour supporte une imposante lanterne.

Le feu à éclairs blancs réguliers toutes les 5 secondes

éclaire tout le Finistère Nord.

Le faisceau lumineux étant visible à 52 kms à la ronde.

 

phare---2.jpg (Photo  Google)

 

L’accès à l’Ile Vierge se fait par vedettes,

ou à pied les jours de grandes marées.

 

phare---4.jpg (Photo  Google)


Avec le phare de Cordouan en Gironde

le phare de l’île Vierge était jusqu’à ce jour,

le dernier phare habité en mer.

La surveillance du phare se faisait par système de quarts

15 jours à bord pour une semaine à terre.

l’homme de relève apportait le pain frais

et la viande pour la semaine.

 

Le vendredi est le jour de relève

et celui où l’on passe un coup de chiffon

sur la lentille de cristal.

 

Gardiens.jpg

Aujourd'hui, Vendredi 29 octobre 2010,

la relève n'aura pas lieu.

 

Après avoir remis les clés et le registre du phare

au Préfet du Finistère, le 25 octobre,  

les deux derniers gardiens ferment aujourd'hui,

la porte  du phare à présent totalement automatisé.


Ils rejoingnent à terre une longue lignée d’éclaireurs de nuit

venus des Iles du Ponant et de la pointe du Raz.

 

60 gardiens ont assuré le fonctionnement du phare durant 108 ans. 


Jean Philippe ROCHER (casquette) 

29 ans au Service des Phares,

avait déjà procédé à la fermeture du phare de Kéréon,

il y a 6 ans.

Il rejoint le Phare du Créac’h à Ouessant.

 


Guy CAJEAN, 32 ans au Service des Phares rejoint

le centre d’Exploitation de Concarneau.

  ohare---5.jpg

(Photo  Google)

 

Tous les marins et les plaisanciers

ayant navigué sur les côtes déchiquetées du Finistère Nord

vous remercient messieurs

et vous souhaitent Bon vent pour l’avenir.

 

Tableau brode-Phares Bretons-Mamigoz

 

Ce grand tableau ( 60 x 80 ) réalisé d'après un kit de  
" Au Bonheur des Dames ", comme base.

 
Pour obtenir les dimensions d'un cadre photo standard,

j'ai ajouté une série de petites Bigoudènes de Muriel Revenu,

échappées d'un catalogue spécial " Grand Ouest "

de Ouest-France - Juin 2002, d'Ouvrages Broderie...


Quant au célèbre Marin en ciré jaune,

il est signé par Danielle Gouriou-Curie.

 

Bonne journée 

mam 1

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Un métier qui disparait


Pour l'instant Cordouan fonctionne toujours avec ses gardiens, qui restent sur place 2 semaines d'affilée


Une association de Défense du phare de cordouan a été crée il y a quelques années (c'est d'ailleurs un collègue de travail qui en est président) et pour l'instant il est sauvé. Mais jusqu'à quand
?????


Merci pour tes articles toujours très interessants et ludiques


Bises


MAMINOU



Répondre
J


Oh fan, ça me donne envie d'aller prendre un grand bol d'iode... Peut-être ce week-end si le temps le permet!!! Bizzzzzzzzzzzzzzzz



Répondre
L


merci de si bien parler de mon coin de Bretagne!encore un métier qui va disparaitre.espérons que tous nos phares de l'hexagone ne déperrissent pas du fait de moins d'entretien car les gardiens
les entretenaient bien


bon week-end



Répondre
C


et oui une page de l'histoire se tourne....il y a le pour et le contre en ce qui concerne la fermeture des phares


merci pour cette belle explications


bisous et bonne soirée


sophie



Répondre
S


Encore un ancien métier qui disparaît....Dommage ça avait un tit côté rassurant de savoir que des hommes veillaient sur les bâteaux...Vont-ils se faire à leur nouvelle vie à terre ??? Merci pour
la jolie visite ! bisous



Répondre
K


Ces photos sont superbes, et les commentaires : admirables. Merci pour cette leçcon d'histoire. Bon week-end.



Répondre
T


Toujours bien posées, tes explications de textes!!! J'adore les phares...et la mer.Ton tableau sur les phares bretons est magnifique, je rève de trouver les grilles, pour faire le
mien.Bises.Nicole



Répondre
D


j'aime beaucoup  la photo de l'escalier


bisous



Répondre
V


Merci Soazic pour ce très beau et intéressant reportage. Les photos sont très belles ,bien choisies pour accompagner. Hélas! je regrette que tous ces phares perdent un peu de leurs âmes....


Ton phare de l'île vierge est très sympa. La broderie des phares avec les bigoudens est magnifique !!


Bpnne journée


Bisous



Répondre
D


J'adore les phares. Merci pour la petite histoire et un grand bravo pour la réalisation.


Bonne fin de semaine


Bises


Danielle



Répondre
M


Une page d'Histoire qui se tourne !!!


Cela me fait penser au film "l'équipier" avec S. Bonnaire et Ph. Torreton ...


BISOUS Soazic, douce journée


Ta broderie est splendide



Répondre
C


comme c'est triste, je trouve, encore un métier qui s'éteint ...



Répondre
M


ton article est très émouvant pour moi ; je connais bien le phare de l'île Vierge car je passais mes vacances à Plouguerneau où plus exactement à Lilia quand j'étais enfant avec mes
grands-parents et mes parents, d'ailleurs mon grand-père était de Lannilis.


Ta broderie est superbe j'aime beaucoup les petites bigoudènes ; moi je me suis contentée de broder le phare du Créac'h d'Ouessant, le préféré de mon mari.


Très bonne journée,


bisous


Maryse



Répondre
P


merci pour ce recit qui ferme la porte à un métier dur et captivant modernité quand tu nous tiends!!!!!  très beau tableau qui rends honneur à ce corp de mètier  bravo



Répondre
M


j'a eu le bonheur de visiter ce phare magnifique lors d'une semaine de rando dans la région et en effet le phare était en cours de certification pour devenir entièrement automatisé .....une
pensée amicale à tous ces hommes qui ont travaillé dans des conditions pas toujours faciles mais qui aimaient tellerment leur métier



Répondre
S


Et oui c'est la fin d'une belle histoire qui nous rend un peu triste.


Maintenant on se contentera de l'admirer en mangeant à la crèperie.C'est un endroit que je connais très bien car j'habite à 15 minutes de là.


Un grand merci pour cet hommage.


Bonne journée.Bise



Répondre
M


Cette broderie est superbe


Bonne journée



Répondre
A


Un bien bel article que celui ci, mais qui donne un peu le frisson. C'est vraiment triste que à cause du progrés certains emplois disparaissent.


Les images sont trés belles. Merci pour cet article magnifique.


Ton tableau est vraiment trés trés beau. Je l'avais aperçu de loin lors d'un de tes articles, mais là nous avons la chance de l'approcher de prés. Bisous et bonne journée.



Répondre
A


Ton tableau est superbe et merci pour ce cours d'histoire interessant



Répondre
V


quel bel article, encore une belle histoire, mais c'est triste parce que cela a une fin! Ne reste que de superbes batiments avec des prouesses d'architecture. Que de services rendus. ça me rend
un peu nostalgique. Merci et baisers Viviane



Répondre
C


Oh oui merci Messieurs pour ce travail merveilleux qui a permis de guider nos marins du monde . Kenavo ! 



Répondre
L


On connaît le nombre de careeaux servant à tapisser le phare mais pas le nombre de marches qu'il faut grimper pour atteindre le haut de l'esaclier ...


Les gardiens devaient avoir de bonnes jambres.



Répondre
M


oui, c'est dommage que tout soit automatisé, pour quelle rentabilité,


il est joli ce phare, et ces hommes ont du tourner une sacrée page, de leur histoire, ils doivent éprouver une grande nostalgie,


moi je connais celui de Cordouan, qui est superbe aussi,


merci pour ces belles images, du Finistère Nord, quelle belle région aussi


bonne journée bisoUS mARIE



Répondre
D


bonjour ta broderie est superbe! je raffole de ces phares et je trouve l'auto dommage , voila un travail d'hommes ou de femmes qui passe à la trape encore une fois , je sais que ce travail était
ingrat et dur mais je sais aussi que beaucoup de ces hommes étaient fiers de leur travail ! j'ai vu un reportage télé ou les gardiens de phare réunis disaient au revoir a un grand phare
automatisé ! la tristesse de leurs regards ne laissait pas pensé qu'il  arêtaient avec bonheur encore un domaine de pêche interdit aux humains plus de thonniers plus ou de moins en moins de
chalut interdit de ramasser les anchois les amis de la mer doivent ronger leur frein alors que les cotas des autres européens ne sont pas touchés ! c'est dégeulasse , bisous dianou pro peche !



Répondre
M


la fin d'une époque , le "progrès"  sans la poésie la marchze irrévocable du temps !


merci pour l'hommage aux gardiens et bravo pour cette superbe broderie ! j'adore tes bigoudènes


bisous de Malélé et bonne journée



Répondre
F


Un tout grand merci pour ce magnifique reportage. Bonne journée amicalement de Belgique françoise



Répondre
M


j'ai ressenti un petit pincement au coeur à cette lecture . l'homme est eloigné par la machine! Ce ne devait pas être toujours facile de vivre là.


merci pour ce beau et emouvant reportage . Je ne connais pas votre region mais je rêve d'y aller


amities


michele



Répondre
D


Quelle belle histoire... une mélancolie s'installe devant cette déshumanisation du monde moderne...


Et l'île redevient vierge !


Bizzzes de l'Abeille du Jardinoux !


Danaou



Répondre
T


Bonjour,C'est beau et gentil a la fois de remercier ces courageux messieus ils le meritent bien!j'ai été pour visiter ce phare mais il ne faisait pas beau ,et on ne pouvait pas traverser ,mais il
est imposant!J'admire ces gardiens ainsi que les sauveteurs en mer qui meritent d'etre reconnus pour leurs courage face a la mer !Bonne journée.Françoise



Répondre
@


merci pour ces infos et ce bel hommage


bravo pour ton tableau, superbe !



Répondre
V


c'es thélas le sort qui attend tous les phares , j'ai vu l'an dernier un reportage où il se passait la m^me chose au phare de Cordouan si chèr à Maminou


ta broderie est absolument splendide


bisousbisous



Répondre
H


c'est tout à ton honneur d'avoir rendu cet hommage à ces gardiens de la mer. La modernisation c'est bien mais supprime pas mal d'emplois et c'est
dommage.           Bisous


 



Répondre
C


Merci Soazig d'avoir rendu hommage à ces hommes et à leur lanterne.


Leur histoire s'achève et c'est peut être dommage.


Je te souhaite un beau et bon week end



Répondre
A


Hélas tout a une fin.. le modernisme c'est  bien !!!  mais il y a tout de même un peu de nostalgie. .... quant à ton cadre avec les phares il est magnifique, et quelle bonne idée d'y
avoir ajouté toutes ces bretonnes. Bon week end à toi,  Bises.



Répondre
A


bonjour,


Un seul mot j'adore.
En plus, c'est un de mes phares préférés et les abers, n'en parlons pas... J'adore.
Merci de m'avoir voyagé jusque dans ce petit coin par cet ouvrage, ces photos et la petite histoire de l'île.
Merci
Amitiés brodées



Répondre
A


Tu me réjouis d'un bel article,celà me console de mon manque d'attention...



Répondre

Qui Est Mamigoz ?

  • : Chez Mamigoz
  • : Tout faire avec rien, mais le faire bien. Free point de croix, tutoriels détaillés, cuisine bistro ou exotique, écologie-économie. Le savoir-faire de Mamigoz rien que pour vous.
  • Contact

Ma BOUTIQUE

BOUTIQUE MAMIGOZ

 

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger

Recherche

Logos

logo-Ptitchef-mamigoz.jpg

logo Copains

recettes-de-cuisine-logo-11--copie-2.gif

Reine 45x60

roi 45x60

Tartines-grillees-au-chevre-frais-tomates--lardons--et.jpg

Logo2-Prince-de-Bretagne-Mamigoz.jpg 

Logo 150 250

 

quiquipost_logo1.gif

 

Visiteurs