Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 00:02

Recette personnelle : Mamigoz
 

 

Le thon blanc à la Bretonne.

C’est tout simple, mon petit secret réside dans la marinade
à préparer la  veille.

Il vous faudra :

1 belle rouelle de thon blanc,
 2 belles échalotes,
 2 tomates,
 1 verre de vin blanc sec,
1 boite moyenne de champignons coupés,
 persil et ail,
poivre du moulin (ICI) et sel,
 huile d’olive et beurre,
de la fleur de sel 
des pommes de terre nouvelles : les « Charlottes »  de Saint Malo.

 La veille :

Mettez dans un plat à gratin la rouelle de thon,
 ajoutez les tomates coupées en morceaux,
les échalotes et l’ail hachés,
le persil, le sel et poivre,
arrosez les tomates d’un petit filet d’huile d’olive.
Ajoutez le verre de vin blanc sec
et mettez au frais  (au minimum 3 à 4 heures).



Au moment de la cuisson, parsemez de petits morceaux de beurre
 et passez au four à 180 °, pendant 30 minutes.

Pendant ce temps cuisez les Charlottes à la vapeur.

Sortez le plat du four du four
et ajoutez les champignons coupés, égouttés.

Remettez 5 minutes au four.

Servez bien chaud accompagné d’une petite salade verte,
 de Charlottes à la fleur de sel
et d’un Sauvignon d’ Anjou…. bien sûr !

Ce plat est encore plus savoureux réchauffé,
alors n’hésitez pas à prendre de l’avance
 et préparez-le la veille,
plus il baignera dans la sauce
 et plus le thon sera tendre et savoureux.


Bon appétit.

                                                             

Je vais vous dévoiler une nouvelle
petite recette savoureuse de Mamigoz :

Partager cet article
Repost0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 00:02

 

Recette personnelle : Mamigoz

Le printemps arrive et avec lui
les envies de manger dehors reviennent.

Je vous propose un petit repas sympa et léger :

Croques  Monsieur-Plume
 Salade de mâche à la Provençale
 Fromage de chèvre aux herbes aromatiques.

 Pour les croques Monsieur-Plume, prenez un appareil tout simple
que vous badigeonnez d’un peu d’huile d’olive.
 

Mettez une tranche de pain de mie dans chaque alvéole.
 Recouvrez légèrement de gruyère râpé les 8 tranches
 (pas plus que sur la photo !).


 Poivrez, mais ne salez pas.



Ajoutez un peu de jambon sur seulement 4 tranches.
Faites vous plaisir avec un peu de beurre salé et refermez l’appareil.



Retournez à mi-cuisson et servez bien chaud.

 

Pour accompagner, une petite salade de mâche.

Rien de compliqué :

Un peu de moutarde à la provençale, de la ciboulette, quelques feuilles de sarriette, huile d’olive, vinaigre, sel et poivre 5 baies.

 

Pour terminer ce repas au soleil, j’ai fait un pain aux céréales.

Pour qu’il reste léger, je mélange mes deux farines (Francine) une normale et l’autre aux céréales.

Pour ce pain bien dodu qui ne fait que 250 gr !

 Mettez dans la machine et dans l’ordre:
160 gr d’eau, 1 mesurette de sel fin, 250 gr de farine (mélangées) et une mesurette de levure (soit ½ sachet)

Programme : pain normal / 3h13 pour 250gr / Doré maxi.

Il ne vous reste plus qu’à étaler votre chèvre.
Ajoutez un filet d’huile, du poivre du moulin 5 baies et piments de la Jamaïque (mon mélange), des ciboulettes hachées finement et surtout de la sarriette.



Et comme vous le constatez, après ce petit dîner,
je devrais bien passer la tondeuse.
Je déteste couper les pâquerettes…..
C’est trop beau comme ça.
La pelouse attendra que Tacoz s’y colle !
 Les petites peuvent encore dormir en paix.

Mes herbes aromatiques sont dans les jardinières :
 sarriette et ciboulettes.

                Bon appétit
 
      

PS : Pour toutes celles qui auront la patience de lire jusqu’au bout :
ce super bidule, je l’ai acheté il y a 40 ans.
Il était, à l’époque, uniquement vendu dans les foires
par des " Braillous " comme on dit en Bretagne.
La saison des vide-greniers commence,  alors ayez l’œil.
 La marque :  l’Etoile ,  et demandez la petite cale de bois pour les desserts, ( même forme d' étoile) et qui dit mieux :
 le livret de recettes. 
                                                       

 mam-1.gif

Partager cet article
Repost0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 00:02

Recette personnelle : Mamigoz

 

Aujourd’hui je vais faire un clin d’œil à mes deux régions préférées, la Bretagne bien sûr, d’où je viens et l’Anjou où je me suis installée dans une agréable douceur.

Une alliance parfaite dans un flan léger,
 annonciateur du printemps :
la Pomme Gala très Angevine
et notre plus que célèbre Beurre de baratte salé.



Je vous livre ici ma petite recette :

Il vous faudra :

100gr de Farine
 150 gr de sucre 
 ½ sachet de levure 
2 œufs
¼ de litre de lait 
50 gr de beurre Breton pour la pâte
et environ 20 gr pour le plat
 
2 cuillères à soupe de fleur d’oranger
3 pommes Gala
et pour le final un peu de sucre glace.

 

Dans la célèbre jatte de Peau d’Ane,
vous mélangez la farine, le sucre et la levure.
Vous ajoutez les deux jaunes d’œuf
et le ¼ du lait (oui, oui : le ¼ du quart de litre !)

Mélangez bien avant d’ajouter la fleur d’oranger.

Ajoutez ensuite le reste du lait
que vous avez fait tiédir avec le beurre Breton.

Montez vos blancs en neige
et incorporez-les délicatement à cette préparation.

Versez dans un plat à gratin beurré.

Déposez harmonieusement vos Gala sur cette pâte
après les avoir épluchées et coupées en fines lamelles.

Passez 40 mn environ au four moyen (Th 4 à 5).

 

Dégustez tiède ou froid
accompagné d’un Coteau du Layon
 ou d’un cidre doux breton !

Association parfaite jusqu’au bout !

Bon appétit

 

 


                                                            


Bonne journée 
Partager cet article
Repost0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 01:10

Recette personnelle : Mamigoz


Vous voyez souvent sur mes photos maintenant, ce que j'appelle
  mes " Grandes Orgues ".


Le Père Noël a pensé à moi cette année
et a exaucé mon premier voeu :
un bel ensemble de cuisine en inox,
comprenant deux moulins électriques éclairants,
accompagnés de deux diffuseurs d'huile et vinaigre.

Dans les diffuseurs, j'ai mis huile d'olive,
ça va de soit et vinaigre de Xérès.

Quant aux moulins : gros sel de Guérande
et pour le poivre que j'utilise beaucoup,
 Je fais mon propre mélange d’épices.

 Lorsque je vous parle de Poivre du moulin, c’est celui-ci :

De 2 cuil à café de 5 baies,
3 ou 4 piments oiseau
et 1 cuil à café de piments de la Jamaïque. 




5 baies ( à gauche)
 Piments de la Jamaïque ( à droite).
Les piments de la Jamaïque
            sont des baies délicieusement parfumées.
                          

Reste mon second voeu : Un siphon, inox bien sûr !
Sans oublier la machine à découper les pâtes...
Tiens j'ai mes 3 voeux !
Où est la fée ?

Tacoz ! Tacoz... Où es-tu ?...
Que fais-tu ?
M'entends-tu ?

Je vais m'égosiller ainsi jusqu'à la fête des mères !

Bonne journée

Partager cet article
Repost0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 01:10

( Cuisine Fusion )

 

Recette personnelle : Mamigoz
 

 

Vous le savez toutes, le chou est excellent pour la santé, ainsi que l’oignon. Il nettoie le foie et purifie le teint.

 C’est aussi un excellent antistress.

Mais manger du chou en accompagnement de viande ou de poisson
 n’est pas toujours apprécié de nos enfants.

Voici une solution que vous fera manger ce précieux allié de votre santé, sans même vous en rendre compte :
 

 

Il vous faudra :

une cocotte à fond épais
du chou blanc pommé, 1 oignon,
Huile d’olive, poivre. Cube Or
Nuoc-mam et sauce de soja
1 cuillère à soupe de «  5 parfums » par ¼ de chou
de la coriandre,
un peu de piments d’ Espelette, du poivre 5 baies.
  

Commencez par laver et couper votre chou
 en lamelles en enlevant les côtes. 
 

Dans l’huile d’olive, faites revenir l’oignon, lorsqu’il est doré,
ajoutez le chou et laissez le dorer à son tour.


Saupoudrez de 5 parfums et ajoutez les  épices,
 le Nuoc-mam et la sauce de soja.

Emiettez les 2 petits « Cube Or ».

Ajoutez un verre d’eau
(pas trop…ce n’est pas de la soupe !).

N’oubliez pas la coriandre.

Ne salez surtout pas.

Couvrez et laissez cuire à feu doux.

Servez dans des petits plats individuels pour un look sympa.

 



 Le chou est aussi efficace dans la prévention de certains cancers 
 (voies digestives principalement).
Cet effet protecteur est dû à la présence dans l’ensemble de la famille des choux de glucosinolates qui ont la propriété de d’augmenter l’efficacité de certaines enzymes du foie qui neutralisent les substances cancérigènes (brocoli) .

Il est riche en vitamine B9, qui joue un rôle important dans la production de notre matériel génétique (ADN et ARN). ). Elle favorise aussi la formation des globules rouges, et elle participe à la fabrication de la sérotonine (neurotransmetteur antistress). 

Le chou est aussi bien connu pour ses vertus apaisantes en cataplasme sur les rhumatismes.
Il est aussi curatif sur les ulcères variqueux et l’eczéma suintant.

Les pansements ou cataplasmes de choux se réalisent avec 3 à 4 feuilles bien charnues dont on ôte les grosses nervures avant de les écraser au rouleau à pâtisserie.

En plus de toutes ces qualités, les choux
font des merveilles sur les ulcères gastriques.

                              Alors pourquoi vous en priver !

Bon appétit et bonne journée

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 01:01

Recette personnelle : Mamigoz

 
     J'en profite pour vous confier ici ma recette de crêpes.



        Je vous l'avais déjà donnée, l'année dernière,
         avec la véritable recette de crêpes bretonnes...
        
C'était ici  


            
      
   I
l vous faudra:

            La jatte de Peau d' Ane
                  400 gr de farine 
                  5 à 6 oeufs suivant la grosseur
                  1 litre de lait
                   1 grand verre d'eau (25 cl)
                  1 cuil d'huile de tournesol
                  Le zeste d'une grosse orange non traitée,
                  1 cuillère à soupe de fleurs d'oranger
                  1 cuillère à soupe de rhum

              1 bol de sucre + 1 sachet sucre vanillé, pour saupoudrer les crêpes une fois faites.
 Pas de sucre dans la pâte.
 

   Pour récupérer le zeste d'orange,
 j'utilise la râpe à carottes de ma moulinette.
C'est idéal pour avoir la taille parfaite des peluches.



Ne râpez que le dessus de la peau colorée.

 J'obtiens une  pâte fluide et légère.


Laissez la reposer 2 heures avant de bien la tourner
 afin de diluer la pommade qui est descendue au fond de la jatte.

Vous obtenez ainsi des crêpes d'une très grande finesse
et presque transparentes.


Vous verserez la louche de pâte
au centre de la poële en tournant rapidement
pour bien l'étaler en 
1 seule couche.
Si vous avez mis trop de pâte,
n'hésitez pas à reverser le trop plein dans la jatte
avant qu'elle ne soit prise.

Attendez bien que la première face soit dorée
tout autour, pour la retourner délicatement,
 à l'aide d'une longue spatule en bois, huilée.


Saupoudrez , chaque crêpe, encore chaude,
avec du sucre en poudre auquel
vous aurez ajouté 1 sachet de sucre vanillé par bol.


                 Lorsque vous arrivez tout au fond de la jatte,
                  il vous faut faire le " Galichon ":
        
                                                         

     
Très important car d'après la légende bretonne
la forme qu'il prendra vous donnera votre avenir.
Comme je suis optimiste, j'y vois un soleil...
pas une méduse, pas une pieuvre, pas un crabe !

Maintenant , n'oubliez surtout pas
 de faire un voeu en la retournant .
C'est certain qu'il s'exaucera dans l'année.
 
Le lendemain....s'il vous en reste, 
vous les retrouverez froides, avec plaisir, 
        car les arômes se sont fortement développés pendant la nuit....


    Si vous désirez faire des crêpes salées
pour les farcir de béchamel, jambon et champignons,
ou encore faire des aumonières
ne mettez pas dans la pâte la fleur d'orangers,
les zestes d'orange, ni le rhum, bien sûr !
 N'ajoutez pas non plus le verre d'eau.
Elles garderont néanmoins de la finesse.

          Bon appétit et bonne journée.
                                                                   mam-1-copie-1.gif

    

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 01:01

Bonjour.


Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer

une troisième recette de Christophines.

En effet en ces temps de fêtes, il est possible d'en trouver facilement.  

Nous les avions déjà préparées  braiséesà la coque, 
(cliquez pour retrouver ces recettes )
 cette fois elles seront à la béchamel.




Souvenez-vous de la petite christophine que j’avais planté.

Je vous avais envoyé un faire-part  

et bien depuis le 8 novembre, la Poucinette a bien grandi. 





Je lui ai même amélioré son berceau en y ajoutant un portique !

D’ici très peu de temps, elle s’y agrippera.




Pour les Christophines à la béchamel
il vous faudra 

Des christophines, du lait, de la farine, du beurre ½ sel, du gruyère râpé, sel, poivre et muscade, chapelure.





Epluchez et faites cuire les christophines à l’eau bouillante salée,
 pendant 40 mn environ.

Une fois cuites, égouttez-les dans une passoire et attendez qu’elles refroidissent.


Vous pouvez les couper en quartiers, mais je les préfère en rondelles.

Vous préparez votre béchamel.

Dans un plat à gratin beurré, mettez une couche de christophines, une couche de béchamel, une couche de christophines….etc. Finissez par une couche de gruyère. 

 

Saupoudrez de chapelure et passez au four pour réchauffer.



Faites dorer si nécessaire sous le grill.


Dégustez bien chaud, ici avec des côtes de porc grillées
 et une salade verte.
  

Bonne journée

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 01:01

Recette facile


Nous savons tous, que ce que nous mangeons influence notre santé.

 

On nous le répète tous les jours :

« ni trop sucré, ni trop salé, ni trop gras ».

 

 Un refrain parfait pour le corps.

Mais on nous parle moins des aliments bons pour l’esprit.


Il y a un plat tout simple à réaliser

et qui a la faculté de stimuler les cellules grises : 


 

La salade de pomme de terre aux harengs.  


Prenez de simples harengs forts marinés à l’huile d’olive

et fumés au bois de hêtre.

1 échalote, du persil plat ciselé,

et des pommes de terre coupées en rondelles

et cuites à la vapeur.

Sel et poivre du moulin


Quelques heures avant, ou mieux la veille,

coupez les harengs en carrés,

ajoutez 3 cuil. à soupe d’huile de colza

et 2 de vinaigre de vin ou d’alcool.

Coupez finement l’échalote.

Filmez et gardez au frais.


Le lendemain 1 heure avant le repas,

cuisez vos pommes de terre à la vapeur.

Déposez les dans le plat de service encore toutes chaudes,

salez et poivrez, ajoutez les harengs et la marinade.

 

Au besoin  ajoutez 1 ou 2 cuil. d’huile de colza

et un peu de vinaigre.

Remuez doucement et parsemez de persil frais.


  Vous terminerez ce repas par une banane.


C’est un plat riche en Oméga 3 avec un poisson gras

et l’huile de colza, si en plus vous ajoutez la banane en dessert,

vous favorisez une bonne assimilation

grâce à la vitamine B6 de la banane.

 

Et croyez-moi, ça fonctionne très bien

et permet de garder une mémoire intacte…

La preuve je me souviens parfaitement que c’est un plat

que je faisais très souvent durant nos premières années de mariage

où les fins de mois arrivaient le 15 dans les meilleurs cas.

 

Je ne connaissais pas à l’époque sa valeur nutritive,

c’était ce qu’il y avait de plus économique.


Maintenant je mets ce plat au menu une fois par semaine....
 Et à chaque fois on se dit :

" tu te souviens, lorsque nous étions jeunes mariés....

Qu'est-ce qu'on a pu en manger ! ".

Vous voyez , ça marche.

 

Vous aimez les frites, mais c’est gras.

Un petit truc pour que vos frites soient 3 fois moins grasses.

Vous épluchez vos pommes de terre, vous les lavez, vous les coupez en grosses frites et vous les trempez 10 mn dans du lait entier.

Vous les égouttez dans une passoire, puis sur un papier absorbant. Il ne vous reste plus qu’à les cuire dans une poêle normale dans 1 cm d’huile de tournesol.

Récupérez-les dès qu’elles sont bien dorées et égouttez-les sur un papier absorbant.

Elles cuisent très vite et sont dorées à point. 

La pellicule de lait servant d’isolant, la pomme de terre n’absorbe plus la graisse. Voilà le secret ! Un petit plaisr quand on est au régime ! 

Bon appétit  

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 01:01

Recette personnelle : Mamigoz

 

 

 

Vous devez peut-être avoir, encore, un reste de foie gras
et vous ne savez comment l’accommoder.

On ne va quand même pas le gâcher !
Mais c’est un peu lourd, et rien que de le voir dans le frigo,
 vous donne juste envie de refermer la porte.

Vous désirez en faire une entrée : 
 

 Il suffit de cuire du riz à l’eau bouillante salée.

Vous l’égouttez et vous le disposez  harmonieusement
dans de jolies porcelaines blanches :
Vous déposez dessus quelques copeaux de foie gras,
sans oublier la graisse jaune.
Vous en mettez environ 1 cueillière à café,
dans chaque coupelle,  pas plus,
c’est juste pour parfumer sans être écœurant.

Puis réchauffez quelques instants au micro ondes
pour faire fondre l’ensemble.

Saupoudrez de poivre 5 baies du moulin.

  

Pour désirez en faire un plat unique :

  

Vous faites la même chose, mais vous ajoutez en plus

 ½ figue et ½ pomme ,crues, coupées en lamelles.

Vous saupoudrez de poivre 5 baies du moulin et vous ajoutez une petite pincée de piments d’Espelette sur les pommes.

Vous passez 3 mn au micro ondes puissance 80 %.

Dégustez avec une salade de mâche.

C’est un repas parfait pour un soir.

Accompagnez d’un laitage.

 

Notez bien que vous pouvez faire la même chose
en version pâtes fraiches ou spaghettis.

Bon appétit.

  

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 01:01

Bonjour


Une bonne fée….

 

a eu raison de mes hérissons.

Voici sa recette de grog que j’ai réalisé 

et le matin ma gorge était redevenue supportable.




 

Préparation : 5 mn
Cuisson : 3 mn

Ingrédients (pour 1 personne) :

- Rhum brun ambré
- Citron
- Miel
- Eau



Préparation :

Mettre l'eau à chauffer. Pendant ce temps, presser le jus d'1/2 citron.

 

Dans une chope mettre 2 cuillères à café de miel,

le jus de citron, et la valeur d'un petit verre à liqueur de rhum.

 

Quand l'eau commence à faire de petites bulles,

vider dans la chope.
Boire dès que la température le permet....


On peut faire varier les proportions des ingrédients

en fonction des goûts de chacun.


Il est vivement conseillé de boire ce grog assis au bord du lit

et de se coucher après !


Je faisais les grogs en mettant le rhum dans la casserole avec l’eau,

et lorsque l’ensemble bouillait je flambais.
Puis, je versais dans une tasse sur le miel.


Cette fois, sans faire flamber le rhum ça a un petit côté

  Vents des Globes !... Oups ! Le pied du lit avait un léger roulis !


 C’est ainsi que, bien au chaud dans mon hamac,

j’ai assisté, en rêve, à la métamorphose des hérissons.




Bonne journée.

Partager cet article
Repost0

Qui Est Mamigoz ?

  • : Chez Mamigoz
  • : Tout faire avec rien, mais le faire bien. Free point de croix, tutoriels détaillés, cuisine bistro ou exotique, écologie-économie. Le savoir-faire de Mamigoz rien que pour vous.
  • Contact

Ma BOUTIQUE

BOUTIQUE MAMIGOZ

 

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger

Recherche

Logos

logo-Ptitchef-mamigoz.jpg

logo Copains

recettes-de-cuisine-logo-11--copie-2.gif

Reine 45x60

roi 45x60

Tartines-grillees-au-chevre-frais-tomates--lardons--et.jpg

Logo2-Prince-de-Bretagne-Mamigoz.jpg 

Logo 150 250

 

quiquipost_logo1.gif

 

Visiteurs