Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 00:01







Une fumée épaisse envahit soudainement l’espace.

Mamigoz suffoqua quelques secondes.

La machine venait de s’arrêter tout net.

Elle en avait marre de ce jeu stupide,

Elle voulait juste sortir….mais elle était coincée à l’intérieur.

 Il allait en entendre le Tacoz !

Cette fois elle était à bout, elle n’en supportera pas d’avantage…

 D’un coup de pied rageur, elle ouvrit enfin cette porte qui la retenait prisonnière.

 

La stupeur, figea littéralement Mamigoz sur place.

Elle était là, statufiée dans un environnement hostile.

Devant ses yeux écarquillés, pas de salon, pas de Tacoz, mais à la place une forêt de fougères arborescentes, peuplée d’animaux gigantesques, de bruits bizarres.

Elle reconnaissait ce décor, c’était celui de Jurassique Park….Plus de doute, elle rêvait, elle cauchemardait tout au plus. Soudain, elle aperçut comme une clairière…Elle prit sa valise verte et hâta le pas vers ce qui semblait être un peu plus humain dans cet environnement hostile.

Elle devina bientôt au milieu de la verdure, une grotte. Elle scruta attentivement les alentours….. Pas de monstres en vue.

Elle s’approcha encore un peu et aperçut enfin, un feu qui éclairait le fond de cette grotte. Elle avait froid, ce n’est qu’en voyant ce signe de civilisation, qu’elle s’en rendit compte. Elle grelotta en entrant et s’assit près de ce petit feu, qu’elle alimenta aussitôt de quelques branchages  posés tout à côté….

Mamigoz un peu ragaillardie par la chaleur, observait cette grotte. Dans un coin, des os, de gros os. La pénombre livrant lentement ses secrets, elle sursauta …Il y avait là ce qui ressemblait à une de ces coques qu’elle avait souvent vue dans l’atelier de son cousin - qui était charpentier de marine - ainsi que dans les cimetières marins en Bretagne. Ces dépouilles de bateaux chargés d’histoire, qui n’en finissent pas de mourir. Ce spectacle qui la dérangeait depuis toujours, elle le retrouvait soudain dans cette grotte.

Elle s’en approcha tout de même.

S’il y avait bateau, il y avait forcément quelqu’un pour le construire.

Elle posa la main dessus, ce n’était pas du bois….des os, encore des os !

Dieu que cet animal devait être grand !

C’est alors qu’ un craquement la fit sursauter.

Derrière elle se tenait une sorte de Yéti.

Mamigoz ne voyait que sa silhouette haute et trapue se détacher en contre jour. La bête émit un râlement rauque.

Mamigoz tétanisée ferma les yeux….

Elle respira à fond ….Elle devait se réveiller, maintenant, là tout de suite ! Mais rien n’y faisait, elle était toujours dans son cauchemar.

Le monstre s’approchait d’elle, il la reniflait. 

Mamigoz, se lassa tomber dans une sorte de torpeur.

Lorsqu’elle reprit ses esprits, elle était à terre et ce monstre la traînait par la coiffe.

 

 

 

 

 

 

Il fit entendre un rugissement, qui eut pour effet de rassembler autour d’eux, une meute de son genre.

Enfin, il lâcha prise. Mamigoz se releva, redressa sa coiffe, épousseta son beau costume, et se mit à parler en breton, invoquant tous les saints du paradis à la rescousse.

Elle pouvait les voir maintenant à la lumière du jour.

Il ne s’agissait nullement d’animaux mais de drôles de choses, mi-bêtes, mi-hommes, vêtues de peau de bêtes. Ils grommelaient plus qu’ils ne parlaient. Ils formaient une tribu….une famille ?

 Le regard de Mamigoz fut attiré par un jeune, à l’écart.

Il était triste. Des traces de larmes sur son visage crasseux, avaient laissées des sillons rosés. Notre Mamy s’approcha, le petit se recula, méfiant. Il boitillait, il souffrait ne posant qu’avec peine  son pied nu  sur le sol empierré.

Mamigoz  retourna dans la grotte toute proche et en ressortit, tenant à la main sa valise verte.

Elle l’ouvrit devant les yeux médusés de ce qui devait être des femmes…. Leur curiosité, plus forte que leur crainte, les fit s’attrouper autour de cette malle aux trésors.

Mamigoz, fouilla dans sa petite trousse et en sortit une petite pince à épiler. Pendant ce temps les femmes sortaient les vêtements de la valise. Intriguées tout d’abord par leur aspect, elles ne tardèrent pas à les mettre autour de leur cou, cachant ainsi leurs colliers de petits cailloux percés, enfilés sur une lanière de cuir.

Elle fit signe au petit de venir et de donner son pied…Il était subjugué lui aussi par le contenu de la valise et approcha sans crainte.

En un clin d’œil Mamigoz ôta l’écharde.

Le petit lui sourit et retourna vers sa mère, il ne boitait plus.

Mamigoz offrit la pince magique à celui qui semblait être le chef et qui l’avait si rudement baladée dans le village.

En souriant il lui dit

-      Moi….Kromignon !

-      Mamigoz….Et je voudrais bien retrouver mon armoire !

       

Le petit qu’elle venait de soigner, lui fit signe de le suivre.

Derrière un buisson touffu, son armoire était là, certes, un peu abîmée, la corniche de travers, la porte dégondée.

Kromignon remboîta la corniche et fit signe à Mamigoz de regagner sa place.

Une fois installée, il referma la porte. Celle-ci grinça bien un peu. D’un seul coup de massue, il l'emboita.

Mamigoz pouvait repartir dans son temps.

 

 

Tacoz ne lui avait donné guère de renseignements sur la programmation de cette machine.

Elle remit la manette sur la position  retour maison

Mais rien n’y faisait. La machine restait muette.

 

De son côté Tacoz paniquait !

Qui lui ferait à manger ce soir ? Demain …..et les jours suivants.

Il regrettait déjà les bons petits plats de Mamigoz….et même ses rides, maintenant !

Il prit le téléphone et appela Tugdual à l’aide.

-      T’inquiète Papy. Laisse-moi faire !

Il brancha son ordinateur portable sur ce qui semblait être un tableau de commandes….pianota quelques données. Et souriant, s’adressa à Tacoz….

-      Appuie sur START, maintenant  Papy!

Tacoz ne se fit pas prier.

 

Presque instantanément, une fumée blanche sortit l’armoire.

Un tambourinement rassurant venait de l’intérieur.

Tacoz se précipita pour ouvrir la porte.

Notre Mamigoz était de retour !

Poussiéreuse, la coiffe pliée, mais là et bien là.

Elle était si contente qu’elle ne songea même pas à rouspéter Tacoz. Elle se dirigea vers la salle de bain et n’en ressortit qu’un long moment après, toute propre et souriante.

Tacoz hasarda un petit :

 

- Que s’est-il passé ?.....

-      Rien ! …….Tu ne me croirais pas !

-      Et ta valise verte ?

-      Offerte à la femme de Kromignon !

 

Tacoz venait de comprendre qu’il était inutile de poser des questions. Mamigoz gardait son calme….pour l’instant….et c’était bien là le principal !

410 - Cauchemar mamigoz color
 

Et vous qui avez été témoin de cette mésaventure, la croyez-vous ?

Pensez-vous qu’une armoire puisse avoir le don ambigüité et traverser l’espace temps ?

 

Bonne journée

Partager cet article

Repost0

commentaires

mamieblue 04/08/2008 00:09

Merci pour ce chouette moment de pur plaisir ! bravo pour l'imaginaire !mamieblue/Soizic.

JOe 30/07/2008 22:00

De quoioioioioi? Tacoz ne regrette QUE les petits plats de Mamigoz? Ben ça alors!!!! Bizzzzzzzzzzzzzz

MissParker 30/07/2008 20:48

Quelle imagination ... J'ai bien rigolé ... à la mésaventure de Mamigoz ... car j'étais sure que cette histoire finirait bien !!!Bonne soiréeBisous de MissParker

Yvon 30/07/2008 20:30

je profite de ma petite tournée du soir pour venir te faire un patit coucoubisous et bonne soirée

nanou 30/07/2008 18:01

bonjour, bien sur qu'elle a des pouvoirs, et le rêve c'est pour cela qu'il a été créé, très belle histoire, un grand merci, je me suis bien amusée, en imaginant les scènesbonne fin de journéeamitiésnanou

ti flipt 30/07/2008 15:01

mdr ... tout est un régal, du texte à la broderie en passant par tout ce que notre imagination nous donne à voir en pensant à Mamigoz traînée par sa coiffe par un homme des cavernes ... Encore une histoire Mamigoz quand tu te seras rmise de toutes ces émotionst

cocosophie 30/07/2008 13:59

tres belle histoiremerci pour la grillec'est un plaisir de venir te voir chaque jour

Nathalie (Nathdmc) 30/07/2008 13:18

Waouh !!! Trop génail cette histoire ! Je ne sais pas pourquoi, mais la chute me laisse ardemment espérer une suite à cette histoire........En tout cas, moi je crois bien qu'il y a de la magie dan sles vieilles armoires....... elles recellent tellement de trèsors et de mystères, comment pourrait-il en être autrement !!!!!!!Merci pour ce moment de bonheur,Biz, Nath.

chantal 30/07/2008 11:16

Bravo, belle histoire tu dervrais les écrire pour les enfants  quoi que, moi j'aime les histoires qui font rêver et qui n'ont rien à voir avec la vraie vieBonne journée sans trop d'orage, pour nous c'est prévu, il fait déjà + de 25° alors tout est fermé,Bonne journée et à demain, bisousChantal

kiki63 30/07/2008 11:01

coucoutres jolie cette histoirebonne journéebiseskiki63

cendy 30/07/2008 10:48

Pauvre mamigoz, d'habitude ses voyages sont plus calme, j'espère que Tacoz prendra un peu plus soin d'elle dans les prochains jours.Bonne Journée

françoise 30/07/2008 10:09

ouf ,me voilà rassurée , Mamigoz est de retour parmi nous.  merci pour ce conte et la grille qui l'illustre.  bonne journée

Nathalie 30/07/2008 09:57

Elle est kromignonne cette histoire !Bonne journée .

agnès durand 30/07/2008 09:47

Vraiment trop mignonne ton histoire,continue de nous faire rêver!!!Merci et gros bisous

Linda et Picasso :0079::0071: 30/07/2008 09:18

ouais tu sais tu aurais du rester une semaine chez les chainons manquant humains! au fond ça t'aurait fait des vacances et Tacoz avait qu'a ce faire des plats au micro ondes ... et prendre une femme de ménage ... ça me fait penser a stargate que j'aime bien .... le prochain voyage tu vas avec Tacoz chez les incas avant la visite de Cortez comme ça il sera sacrifié pour le dieu soleil! surtout que ça fait 3 jours qu'on l'a le soleil ....  a suivre

Brigitte 30/07/2008 09:05

on est sous l'emprise jusqu'au dernier mot !bonne journée

Viviane 30/07/2008 08:57

délicieuse ton histoire. Courageuse notre Mamigoz mais on en attend pas moins d'une fière bretonne. Magique l'armoire, finalement Tacoz s'en sort plutôt bien et nous nous avons une jolie grille supplémentaire.Tu nous en conteras d'autres des histoires s'il te plait. Merci et baisers Viviane

josie 30/07/2008 08:44

Pas par les cheveux, çà non. Pour le reste bravo à toi mais où vas-tu chercher tout çà ? Merci merci, continues à nous concocter tes délicieuses histoiresEt un vôte pour mamigoz Bises amicales et bonne journée

catherine 30/07/2008 08:28

belle histoire j aime bq la fin

line 30/07/2008 08:23

magnifique histoire je me mare bien ah ces hommes....mais tout vest bien qui finit bienmerci et bisesline

Rêve de princesse 30/07/2008 08:21

Oui, j'y crois lol et c'est une très belle histoire.Merci Mamigoz. Biz

gigi 30/07/2008 08:08

super histoire j en veux encore!!!!!oui l armoire existe ; heu!!!!!

Dominique89 30/07/2008 07:58

Quelle belle suite de l'hisoire !  Notre pauvre Tacoz voulait pourtant  faire plaisir à Mamigoz !!!!!!!!  gros bisous. Dominique89

nicolek 30/07/2008 07:45

merci pour ces nouvelles aventeures de mamigoz...tu es génialebisous   nicole

Malélé 30/07/2008 07:42

quelle aventure heureusement que cette bonne vieille armoire est robuste sinon Mamigoz n'aurait jamais pu revenir ! et quelle imagination encore une jolie grille pour un joli conteBisous de MaléléPS : méfies-toi des inventions de Tacoz !!!

jabadao59 30/07/2008 07:39

Avec Mamigoz et Tacoz, tout est possible!!!!

oceanie67 30/07/2008 07:11

bien jolie ton histoireelle em fait penser à mon armoire de jeune filleou il y avait plein de tiroirs cachésbizzz

Mimisan 30/07/2008 02:41

C'est crop mignon :D Bon retour à Mamigoz.Oui, ces armoires, elles traversent le temps; magifiquement.Nos ancêtres les façonnaient avec amour utilisant des bois soigneusement chosis et traités, n'utilisant que des coins de bois, ce qui permetait de les démonter et remonter lors de déménagements, même jusqu'au japon. Et ces beaux objets contiunent d e trôner fièrement ici et là dans les maisons.Pour un peu, j'en deviendrais lyrique...Bises, bonne journée.

cayena 30/07/2008 00:30

Bien évidemment qu'une vieille armoire a de tels dons ! En revanche je ne savais pas qu'elle pouvait retourner jusquà voir Kromignon ;) Et, en fait, pourquoi pas les trolls ... ?Ton conte est vraiment trop mignon, j'adore ! Bisouxxxx

Qui Est Mamigoz ?

  • : Chez Mamigoz
  • : Tout faire avec rien, mais le faire bien. Free point de croix, tutoriels détaillés, cuisine bistro ou exotique, écologie-économie. Le savoir-faire de Mamigoz rien que pour vous.
  • Contact

Ma BOUTIQUE

BOUTIQUE MAMIGOZ

 

Englishblogger españolblogger Italianoblogger Deutschblogger Nederlandsblogger العربيةblogger
Russeblogger Japonaisblogger Portugaisblogger Chinoisblogger Coréenblogger Turcblogger
ελληνικάblogger српскиblogger Polskiblogger Danskeblogger Suomenblogger Svenskablogger

Recherche

Logos

logo-Ptitchef-mamigoz.jpg

logo Copains

recettes-de-cuisine-logo-11--copie-2.gif

Reine 45x60

roi 45x60

Tartines-grillees-au-chevre-frais-tomates--lardons--et.jpg

Logo2-Prince-de-Bretagne-Mamigoz.jpg 

Logo 150 250

 

quiquipost_logo1.gif

 

Visiteurs